Stage Studies

Stage Studies est un laboratoire collectif de recherche théorique et pratique en lien avec l’actualité contemporaine de la performance et de la danse. Un jour par mois. sous le format d’un séminaire de huit heures – dans la lignée des Cultural Studies : Stage Studies examine les effets d’une époque sur les corps. Le mouvement est ici envisagé comme un médium qui infuse toutes les pratiques artistiques. L’analyse « sociologique » des corps permet de comprendre le mouvement, de mieux se saisir des performances et de la danse et plus globalement de décloisonner les frontières entre ces disciplines.

En effet, nous en venons à l’évidence que le mouvement et le geste infusent toutes les pratiques de la peinture, de la sculpture, de la musique à la danse.

Le laboratoire est une opportunité de réfléchir par le partage pour produire une augmentation des connaissances de toutes et tous. La part collective est essentielle : travailler ensemble, prendre en compte le corps de l’autre. Imiter ? Suivre ? Quitter ? Travailler à deux, à quatre, à plus… afin de permettre à l’étudiant·e d’acquérir une position active, de savoir prendre sa place, se positionner.

La présence de différent·es intervenant·es enrichit des questionnements internes au séminaire Stage Studies et permet aux étudiant·es d’être au contact de différents contextes professionnels. Cela donne également lieu à la mise en valeur de corrélations méthodologiques autour de ces questionnements : comment travaille un·e artiste ? Comment travaille un·e chorégraphe ?

De la même manière, un·e étudiant·e ou plus généralement l’artiste au travail doit arriver à une économie du geste. Afin d’y parvenir, il doit apprendre, trouver, sentir, répéter, comme en danse. Cette économie doit aussi être physique et mentale, c’est un entraînement, une gymnastique, une méthodologie à acquérir. L’idée sous jacente étant d’apprendre aux étudiant·es à se nourrir d’autres pratiques pour mieux revenir aux leurs.

Stage Studies interroge ainsi les pratiques et / ou comment envisager une pratique artistique hors du contexte du vivant, bien que l’art soit essentiellement une histoire de gestes, de corps et de mouvements.

C’est ainsi qu’en 2016, Stage Studies a été fondé en partenariat avec le Centre national des arts plastiques — Cnap, dont la collection de performances intervient comme un support et est un moyen de comprendre les enjeux pour une institution de collectionner de la performance aujourd’hui.

Bientôt, nous nous associerons à la formation Exerce du CCN-Montpellier en vue d’un futur partenariat. Nous mettrons en commun des pratiques pédagogiques pour créer des échanges et des points de contacts.

Professeure référente

Émilie Pitoiset

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos mentions légales pour en savoir plus.
Oui, j'accepte les cookies