En cours de formation

La réalité de l’insertion des diplômé·es montre combien les opportunités professionnelles se rencontrent dans une multiplicité de champs artistiques. L’isdaT prépare ses étudiant·es à cette polyvalence en terme de statut, de métiers et d’expériences artistiques.

En art, design, design graphique

Les stages

Les stages font partie du cursus de l’isdaT. L’institut favorise les stages à l’étranger ou dans des structures professionnelles. Les stages permettent aux étudiant·es de confronter leurs acquisitions à la réalité du monde artistique : festivals, centres d’art, galeries, ateliers d’artistes, studio de designers graphiques, éditeurs, cabinet d’architectes, entreprises… Ces stages ont lieu de manière obligatoire en premier et deuxième cycle. Il est également possible d’effectuer des stages supplémentaires en dehors des périodes dédiées.


La césure

L’isdaT permet à ses étudiant·es de bénéficier d’une période dite « de césure ». Cette période permet à l’étudiant·e de suspendre temporairement et volontairement ses études dans le but d’acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d’accueil, en France ou à l’étranger.

La césure peut prendre 4 formes :

  • une formation dans un domaine différent de la formation d’inscription d’origine,
  • une expérience en milieu professionnel,
  • un engagement de service civique,
  • un projet de création d’activité en qualité d’étudiant·e-entrepreneur·e.

La césure s’étend sur une durée d’un an et coïncide toujours avec le début de l’année scolaire. Elle concerne les étudiant·es régulièrement inscrit·es à l’isdaT, en cours de cursus. Elle est accessible en second cycle, à l’issue de l’année 3 ou entre les années 4 et 5, sous réserve de l’obtention des 60 crédits annuels.


Pépite ECRIN

Pôle régional de valorisation et d’accompagnement de l’entrepreneuriat étudiant, porté par l’Université de Toulouse.
Objectif : accompagner l’ensemble des étudiant·es porteurs ou porteuses d’un projet entrepreneurial, quel que soit leur établissement d’origine, quelle que soit leur formation, quel que soit le secteur d’activité de leur projet. Les relais de terrain sont les référent·es entrepreneuriat en établissement.

Actions

  • Actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat : salons, événements dédiés, interventions en établissement scolaires.
  • Partenariats avec les acteurs majeurs de l’écosystème entrepreneurial régional : Région Occitanie, Toulouse Métropole, Ad’Occ, réseau France Entreprendre, Créalia, La Mêlée, loT Valley, le MOUVES, l’incubateur du Barreau de Toulouse, In Extenso…
  • Co-construction d’une émission de radio dédiée aux startups (ça marchera jamais ! sur Radio Campus).
  • Sélection régionale du prix PEPITE : un prix qui favorise la création d’entreprise innovante par les étudiant·es et jeunes diplômé·es et récompense les meilleurs projets.

2 parcours proposés

  • Le parcours découverte : la sensibilisation avec le statut national d’étudiant-entrepreneur (SNEE).
    Objectif : faire découvrir le monde de l’entrepreneuriat aux étudiant·es ayant une appétence mais pas encore nécessairement un projet.
  • Le parcours émergence : la formation, avec le diplôme universitaire d’étudiant-entrepreneur.
    Objectif : faire acquérir des connaissances / compétences pour poser les bases du projet entrepreneurial.

Le parcours découverte est accessible à l’ensemble des étudiant·es de l’isdaT en option art, design, design graphique à partir de l’année 3. Sélection sur dossier + avis du directeur des études de l’école-référent. Le parcours émergence est accessible aux diplômé·es de l’isdaT.

Format = accompagnement collectif
1 atelier / mois : passer de l’idée au projet, établir la roadmap de son projet, connaître l’écosystème régional…
Des événements, des visites…
Accès gratuit à un espace de coworking.
Substitution de stage : possibilité de remplacer son stage de fin d’études par une période de travail sur le projet (sur accord du directeur des études et sous réserve de 50% minimum d’assiduité aux ateliers).
Prolongation des avantages étudiants pour les jeunes diplômé·es.
Accès privilégié à des concours dédiés aux étudiants-entrepreneurs, comme le Prix Pépite 2023.
Pépite Hours : il s’agit de rendez-vous en ligne qui ont lieu en mai et en septembre, les mercredis de 18h à 19h, permettant aux bénéficiaires du programme d’échanger entre eux et de faire un partage d’expérience d’étudiants entrepreneurs.

Calendrier SNEE

  • D’avril à septembre : dépôt des candidatures sur la plateforme nationale et rencontre avec le référent entrepreneuriat de l’établissement d’origine.
  • Mi-octobre : tenue du comité d’engagement. Le SNEE est octroyé jusqu’au mois de septembre suivant.
  • De novembre à juin : programme d’accompagnement.
  • Janvier : deuxième session d’appel à candidature pour le SNEE.

Référent isdaT
David Mozziconacci

En savoir +


Programme de préparation à la vie professionnelle

Connaître l’écosystème des métiers de la création permet aux futur.es artistes, designers et designers graphiques de se lancer dans leur parcours professionnel avec plus de sérénité et d’autonomie. En partenariat avec le BBB centre d’art, le programme de préparation à la vie professionnelle offre aux étudiant·es (années 3 et 5) et aux jeunes diplômé·es l’opportunité de comprendre le contexte socioprofessionnel d’une activité artistique et d’échanger avec des professionnel·les en exercice.

En savoir + sur le programme 2022-2023


Implication à des projets à échelle 1 dans le cadre de la politique partenariale de l’institut

Grâce aux partenariats réguliers développés par l’institut au titre de sa programmation culturelle ou de son implication dans les réseaux de diffusion, différentes expériences hors les murs sont offertes aux étudiant·es. L’isdaT est notamment membre actif des réseaux PinkPong et Air de Midi (respectivement, fédération des structures dédiées à l’art à l’échelle de l’agglomération toulousaine et de la région Occitanie) et porte avec ces réseaux différents festivals, journées d’études, ou dispositifs de soutien à l’émergence artistique. Ces opportunités sont créées spécifiquement en fonction de la pertinence des projets repérés et discutés avec nos partenaires chaque année.

Quelques exemples :

  • aménagement intérieur de l’Adresse, nouveau lieu du Printemps de septembre par 15 étudiant·es en collaboration avec le studio Martinez Barat Lafore architectes ;
  • travail de nos étudiant·es en milieu pénitentiaire (à la prison de Seysses) dans le cadre du cours l’Approche du professeur Étienne Cliquet ;
  • installation monumentale de pictogrammes sur les Berges de Garonne à l’occasion de l’UEFA EURO 2016TM ;
  • participation à l’exposition Activité permanente, en 2018 au BBB centre d’art, ayant réuni artistes en devenir et des artistes reconnus et identifiés ;
  • création et performances pour La Radio *DUUU bout de la nuit, participation à la conception et à la réalisation de l’exposition d’Alain Bublex, dans le cadre de la biennale du Printemps de septembre 2018 ;
  • création du mobilier du tiers-lieu de la Cité internationale des chercheurs à Toulouse 2020-2022 ;
  • création de néons par nos étudiant·es lors de workshops au Lycée Dorian à Paris et implication de ces derniers dans l’exposition des néons à Lieu-Commun artist run space, espace d’art contemporain à Toulouse, 2016-2022 ;
  • création de mobilier et aménagement intérieur de la cafétéria de l’isdaT.

En musique

Actions de préparation à l’insertion des étudiant·es en DNSPM

  • Concert à vocation pédagogique avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse (Cordes) ;
  • « Projet artistique autonome », 2e année ;
  • Stages (4 jours/an) dans les structures artistiques toulousaines ;
  • Nombreuses mises en situations professionnelles : concerts solo, musique de chambre, orchestre, chœur ;
  • Incitation à l’internationalisation en 2e année ;
  • Cours de préparation à la vie professionnelle co-construit avec l’Université Toulouse — Jean Jaurès.

Actions de préparation à l’insertion des étudiant·es en DE de professeur de musique

  • 2 stages pédagogiques de 40h (3h/sem.) dans les conservatoires de la région ;
  • Possibilité de stage pédagogique d’été (2 sem.) au Québec ;
  • Possibilité de faire DE + DUMI articulés en 3 ans ;
  • Initiation à la recherche via la rédaction d’un mémoire professionnel + journées de recherche ;
  • Réalisation d’un projet artistique à vocation pédagogique dans les écoles toulousaines, hôpitaux, MJC ;
  • Stages intensifs avec des chorégraphes, musicien·nes, plasticien·nes ;
  • Cours hebdomadaire d’« Environnement professionnel » préparant à l’emploi en conservatoire et école de musique.

La césure

L’isdaT permet à ses étudiant·es de bénéficier d’une période dite « de césure ». Cette période permet à l’étudiant·e de suspendre temporairement et volontairement ses études dans le but d’acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d’accueil, en France ou à l’étranger.

La césure peut prendre 4 formes :

  • une formation dans un domaine différent de la formation d’inscription d’origine,
  • une expérience en milieu professionnel,
  • un engagement de service civique,
  • un projet de création d’activité en qualité d’étudiant·e-entrepreneur·e.

La césure s’étend sur une durée d’un an et coïncide toujours avec le début de l’année scolaire. Elle concerne les étudiant·es régulièrement inscrit·es à l’isdaT, en cours de cursus. Elle est accessible à l’issue de la 1re année ou entre la 2e et la 3e année, sous réserve de l’obtention des 60 crédits annuels.

En danse

Actions de préparation à l’insertion des étudiant·es en DE de professeur de danse

  • Mises en situation 1 jour/semaine dans les écoles primaires toulousaines ;
  • Tutorat durant l’année de pédagogie dans les conservatoires ou les écoles de danse de la région ;
  • Mises en situations pédagogiques hebdomadaires sur une année couvrant tout le cursus ;
  • Cours d’informations administratives relatives à l’environnement professionnel ;
  • Actions de médiation auprès de publics amateurs diversifiés ;
  • Scènes à vocation pédagogique ;
  • Réalisation d’un projet chorégraphique annuel avec les enfants des écoles toulousaines ;
  • Initiation à la recherche via la rédaction d’un mémoire professionnel ;
  • Stages intensifs avec des chorégraphes, musicien·nes, plasticien·nes professionnel·les.

La césure

L’isdaT permet à ses étudiant·es de bénéficier d’une période dite « de césure ». Cette période permet à l’étudiant·e de suspendre temporairement et volontairement ses études dans le but d’acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d’accueil, en France ou à l’étranger.

La césure peut prendre 4 formes :

  • une formation dans un domaine différent de la formation d’inscription d’origine,
  • une expérience en milieu professionnel,
  • un engagement de service civique,
  • un projet de création d’activité en qualité d’étudiant·e-entrepreneur·e.

La césure s’étend sur une durée d’un an et coïncide toujours avec le début de l’année scolaire. Elle concerne les étudiant·es régulièrement inscrit·es à l’isdaT, en cours de cursus. Elle est accessible à l’issue de la 1re année.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos mentions légales pour en savoir plus.
Oui, j'accepte les cookies