Dispositifs d’enseignement

Outre les cours pratiques et théoriques, la spécificité des écoles d’art est d’offrir aux étudiant·es des formes d’enseignement diversifiées dispensés par les enseignant·es et des intervenant·es extérieur·es.

Le plein & le vide, workshop design avec Franck Fontana et les étudiants en année 1 à l'isdaT, mars 2019

Workshops et séminaires

Les séminaires et workshops font partie intégrante des enseignements et font l’objet de l’attribution de crédits obligatoires ou optionnels selon les cas. Séminaires et workshops peuvent être organisés selon les options et les années mais doivent savoir aussi être transversaux, entre options et unités.

Ils s’articulent ainsi autour d’une ou plusieurs interventions extérieures : des artistes, théoricien·nes, critiques, designers ou architectes sont régulièrement invité·es en ce sens.

Séminaires et workshops peuvent aussi se construire comme un partenariat entre un enseignement donné à l’isdaT et une structure extérieure : écoles, universités, institutions publiques ou privées.

Les workshops représentent un moment de travail intensif et collectif dans la vie de l’étudiant·e, où il·elle se trouve confronté à une théorie, une pratique, un processus ou un contexte de travail spécifiques en fonction des personnalités invitées et des territoires abordés.

Semaine des workshops, février 2018
"Lettrages monumentaux / Façade isdaT 2020", workshop avec Ivan Bléhaut, mars 2020. Photographie © Ivan Bléhaut

Espaces et outils techniques

Les enseignements se déploient :

  • dans les ateliers des étudiant·es, les ateliers techniques, le plateau-média et la bibliothèque, sous la forme d’entretiens individuels ou collectifs ;
  • dans les deux amphithéâtres, lors des cours et conférences ;
  • dans les salles de cours, dans le cadre de séances de travail et de séminaires ;
  • dans les galeries de l’isdaT (palais des arts, galerie du quai…), pendant le temps des évaluations et des diplômes.

Les espaces de travail des étudiant·es sont répartis par année et par option.

Les équipements technologiques sont très importants en nombre et en qualité. Toutefois, la maîtrise des outils ne saurait être une finalité ; ceux-ci sont au service du projet de l’étudiant·e où la relation forme / contenu est sans cesse interrogée.

Studio prise de vue, isdaT
Studio prise de vue, isdaT
Studio prise de vue, isdaT

Conférences

Des conférences sont programmées dans l’un ou l’autre des amphithéâtres de l’isdaT ainsi qu’au sein du plateau-média, principalement le mercredi à compter de 18h. La programmation est pluridisciplinaire, en relation directe avec les enseignements, parfois prolongeant un cours, un axe de recherche ou un workshop, il s’agit d’une structure de « travail de la parole » : artistes, philosophes, écrivain·es, cinéastes, designers y viennent partager leurs pratiques de créateurs et créatrices. La parole de l’intervenant·e peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l’expérience artistique, littéraire, etc.

Les conférences sont ouvertes à tous les étudiant·es et personnels de l’isdaT, ainsi qu’au public extérieur, dans la limite des places disponibles.

Semaine des workshops, février 2017, isdaT Toulouse
Semaine des workshops, février 2017, isdaT Toulouse
Semaine des workshops, février 2017

Expositions et évènements

Les espaces d’exposition font partie intégrante de l’institut : le palais des arts (300 m²), la galerie du quai (90 m²), le plateau-média (110 m2), le couloir de la bibliothèque (30 m2) et Mur (9 m2), galerie d’essai des étudiant·es de l’isdaT.

Lieux de rencontre avec le public, la programmation d’expositions et d’évènements a pour vocation d’établir une relation entre les étudiant·es et le monde extérieur, entre l’institut et la ville, entre milieu professionnel et émergence artistique. La participation au montage des expositions des artistes invité·es fait partie intégrante du programme pédagogique adressé aux étudiant·es.

Accrochages de travaux d’étudiant·es

Au-delà des expositions temporaires, ces lieux permettent aux étudiant·es, accompagné·es par les enseignant·es, une active confrontation à leurs propres œuvres, ainsi qu’un questionnement en temps réel sur le phénomène de l’exposition, la communication, le public, et la formulation provisoire de positions (interrogations que les étudiant·es rencontreront à plus ou moins brève échéance dans leurs trajectoires artistiques). La taille de ces espaces, leurs configurations, offrent au sein de l’institut, des conditions de travail et d’expérimentation dont ne bénéficient la plupart du temps que les artistes confirmé·es.

Les accrochages d’étudiant·es se veulent résolument expérimentaux et peuvent être de toutes natures. Ils peuvent être l’occasion de collaborations ponctuelles avec des institutions ou des initiatives extérieures. Les mises en espace réalisées lors de workshops, les soirées performances ou les expositions des étudiant·es qui s’y organisent spontanément sont l’occasion de montrer au public les ressources créatives de l’institut. Pendant les Journées Portes Ouvertes, tous les espaces de l’institut, y compris ceux-ci, sont investis par les étudiant·es.

Salle 02, Maude Tremolière et Margaux Zuppel, DNSEP design, juin 2017 © Franck Alix
Vernissage de lfjdeulfihxzukftikggrrehmd, exposition des diplômé·es DNSEP 2019 © Franck Alix
Camille Blandin, DNSEP option design graphique 2020 © Franck Alix, octobre 2020

Ateliers d’initiation à la recherche artistique

Ces ateliers ont pour mission de créer et d’optimiser les conditions de l’émergence du projet personnel de l’étudiant·e en veillant au croisement de ses aspects théoriques, critiques, plastiques et techniques.

Sous l’appellation ateliers d’initiation à la recherche, il faut entendre des entités pédagogiques dont la liste est évolutive et dont les fonctions peuvent être définies ainsi :

  • établir avec les étudiant·es des contenus de recherche et un calendrier ;
  • assurer un enseignement théorique et pratique au contenu préalablement identifié.

À ce titre, l’atelier peut également servir d’activité transversale entre la méthodologie de la recherche, les enseignements théoriques et les pratiques artistiques. Ils permettent également les croisements méthodologiques et culturels des professeur·es et étudiant·es des trois options.

Ces ateliers ne se substituent ni aux cours, ni aux entretiens avec les étudiant·es mais résultent d’une démarche transversale qui les inscrit entre l’enseignement fondamental et les enseignements spécifiques. La liste de ces ateliers est nécessairement évolutive en fonction des mutations des pratiques artistiques et des programmes pédagogiques. Ainsi, les ateliers d’initiation à la recherche artistique peuvent être construits autour de
problématiques et fonctionner sur le mode du questionnement. L’activité de ces ateliers peut se prolonger par des stages effectués auprès de diverses institutions et des partenariats avec des structures extérieures.

AC/DC HLM au Centre d'art Le Lait, avril 2017 © Adrien Juilliard, isdaT Toulouse
AC/DC HLM au Centre d'art Le Lait, avril 2017 © Adrien Juilliard, isdaT Toulouse
AC/DC HLM au Centre d'art Le Lait, avril 2017 © Adrien Julliard
Journées Portes Ouvertes de l'isdaT © Franck Alix, février 2019

Projets extérieurs

L’institut initie des projets artistiques hors les murs dans des contextes urbains, sociaux et géographiques variés. Ses projets s’adaptent à ces contextes et aux partenariats initiés : expositions, éditions, performances, conférences, événements interdisciplinaires, projections… En écho à la pédagogie de l’isdaT, des projets extérieurs ponctuels ont pour ambition de développer des opportunités de collaborations spécifiques afin d’offrir aux étudiant·es des expériences en prise directe avec différentes réalités des pratiques artistiques dans le champs de l’art, du design, ou du design graphique (biennales, galeries, centres d’arts, résidences, studios, éditeurs, critiques, festivals, tournages…).

Performance de Morgane Alaves et Sirima de Resseguier, exposition LabBooks — éd. 2018 à la Médiathèque des Abattoirs, photographie © Franck Alix

Stages, césure & échanges internationaux

Ces programmes s’adressent aux étudiant·es de l’année 4 cycle 2 des trois options, la césure est également ouverte aux étudiant·es
en année 3.

Les stages

Les stages font partie du cursus de l’isdaT. L’institut favorise les stages à l’étranger ou dans des structures professionnelles. Afin de financer les frais de voyage et de séjour en mobilité de stage Erasmus +, les étudiant·es peuvent obtenir une bourse issue de ce programme. Les stages en milieu professionnel permettent aux étudiant·es de confronter leurs acquisitions à la réalité du monde artistique : festivals, centres d’art, galeries, ateliers d’artistes, studio de designers graphiques, éditeurs, cabinet d’architectes, entreprises…

Par ailleurs, l’isdaT initie ou accompagne le développement de projets hors les murs d’étudiant·es dans différents contextes urbains, sociaux et professionnels.

La césure

L’isdaT permet à ses étudiant·es de bénéficier d’une période dite « de césure ». Cette période permet à l’étudiant·e de suspendre temporairement et volontairement ses études dans le but d’acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d’accueil, en France ou à l’étranger.

La césure peut prendre 4 formes :

  • Une formation dans un domaine différent de la formation d’inscription d’origine ;
  • Une expérience en milieu professionnel ;
  • Un engagement de service civique ;
  • Un projet de création d’activité en qualité d’étudiant·e-entrepreneur·e.

La césure s’étend sur une durée d’un an et coïncide toujours avec le début de l’année scolaire. Elle concerne les étudiant·es régulièrement inscrit·es à l’isdaT, en cours de cursus. Elle est accessible en second cycle, à l’issue de l’année 3 ou entre les années 4 et 5, sous réserve de l’obtention des 60 crédits annuels.

Échanges académiques internationaux

Résultat d’une longue tradition d’échanges, l’institut dispose d’un vaste réseau d’institutions partenaires. Il encourage fortement ses étudiant·es à y effectuer des séjours d’études durant l’année 4. Les étudiant·es peuvent bénéficier des bourses d’étude dans le cadre du programme Erasmus + de l’Union Européenne, de l’Office franco-allemand pour la jeunesse et de la Région Occitanie. Sur certaines destinations internationales bénéficiant de conventions, l’isdaT accompagne financièrement une partie du coût du voyage.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos mentions légales pour en savoir plus.
Oui, j'accepte les cookies