Via picta — Routes, signes, territoires

Huttendorf, Pays de Haguenau © Atlas des Régions Naturelles, Eric Tabuchi et Nelly Monnie

Vernissage jeudi 23 mai 2024 à 18h30

Suivi à 19h d’un concert performance avec Arthur Toulet & Adam Dupas, respectivement étudiant et diplômé DNSPM Musiques Actuelles Amplifiées à l’isdaT

Exposition conçue par Estelle Baierl, Merry Gay-Perret, Mélia Makri et Charlotte Moreau, étudiantes en 4e année design graphique inscrites dans l’atelier Genius loci à l’isdaT, et leurs enseignants Sébastien Dégeilh et Olivier Huz, organisée en partenariat avec le centre culturel Bellegarde dans le cadre du festival d’arts graphiques Figuré.e #4, avec le soutien du Cnap, Centre national des arts plastiques.


Par le croisement de regards artistiques contemporains et d’une approche documentaire, l’exposition Via picta dresse un panorama des images et des signes bordant les routes et les autoroutes, afin d’interroger comment panneaux, sculptures ou totems agissent sur les territoires qu’ils représentent et sur le regard que nous portons sur eux à travers le pare-brise.

Elle met notamment en dialogue le travail de signalisation touristique et culturelle du graphiste Jean Widmer avec les œuvres documentaires des artistes Eric Tabuchi et Nelly Monnier, du designer graphique Julien Lelièvre et du réalisateur Sébastien Coupy.


Sur le temps de l’exposition, le centre culturel Bellegarde accueillera dans ses murs :

☻ Mardi 7 mai 2024 à 12h

Prenez-Garde spécial Via picta, émission de Campus FM animée par Al Baylac en présence de Charlotte Moreau, Estelle Baierl, Mélia Makri, Olivier Huz et Sébastien Dégeilh (live non accessible au public, à écouter sur Campus FM).

☻ Samedi 25 mai 2024 de 17h à 21h

Nocturne de l’exposition dans le cadre du festival Figuré.e.

  • de 17h30 à 21h : 3 projections du film L’image qu’on s’en fait de Seb Coupy
    Tout public, entrée gratuite sans réservation, dans la limite des places disponibles⁠

L’image qu’on s’en fait est une réflexion sur l’image, celle qui scande nos identités régionales au fil des rubans autoroutiers qui sillonnent l’hexagone. Vous les avez vues, ces facettes d’une France stylisée, vantant ses atours et ses atouts. Après le film de Seb Coupy vous les regarderez différemment. C’est avec drôlerie et malice qu’il enquête sur ce qui fonde ces tableaux, tout en nous faisant partager sa vision du monde contemporain. Un monde complexe qu’il est difficile de réduire à des pictogrammes. Un monde savoureux si l’on prend le parti d’en rire, car Coupy est affectueusement moqueur, se plaisant à révéler le cocasse des situations, ce qui normalement sort du cadre car non conforme à l’imagerie officielle.

Image extraite du film « L’image qu’on s’en fait » © Seb Coupy

  • de 18h à 21h : Atelier public — impression d’affiches en sérigraphie

Anne Isambert, de l’atelier de sérigraphie 54 fils au cm, mettra à disposition du public des affiches imprimées à partir des réalisations en design graphique de Maxime Huot, extraites de sa série intitulée Les mythes et légendes, un patrimoine immatériel, réalisée en 2022.

S’appropriant des pictogrammes dont le choix est purement formel, Maxime Huot, entend faire référence à partir d’éléments matériels, au patrimoine immatériel des mythes et légendes. Les formes froides des pictogrammes originaux prennent ainsi des formes historicisées et créent des récits locaux, à la manière des affiches polonaises du graphiste Roman Cieslewicz, reconnues pour leurs collages structurels.

Bête du Gévaudan, Les mythes et légendes, un patrimoine immatériel © Maxime Huot, Problemata

☻ Samedi 8 juin 2024 à 14h30

Visite de l’exposition dans le cadre du WEACT, Week-End de l’Art Contemporain de Toulouse et sa métropole, organisé par le réseau PinkPong.
LZ6 AlmoRaïma, performance dansée, en partenariat avec la Cie Mayguetsin.

Avec LZ6 AlmoRaïma, Christophe Le Goff créé sa propre autoroute imaginaire, en écho au voyage intemporel des Autonautes de la cosmoroute de Julio Cortázar écrit en 1982. Christophe Le Goff a une pratique organique, viscérale du corps et de sa relation à l’environnement. Son esthétique s’oriente vers la création d’objets sensibles et étranges, fondée sur la singularité des interprètes. L’absurde, le délire, la sauvagerie tout autant qu’une sensibilité à fleur de peau sont les caractéristiques de son travail.

Ignacia Ortega Gorigoitia, étudiante en DE danse à l’isdaT, participera à la performance.

Visuel © Cie Mayguetsin

☻ Samedi 29 juin 2024 de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h

Réalisation d’un carnet créatif, un moment pour soi, mêlant propositions d’écriture et arts plastiques.

Cet atelier tout public vous est proposé par Marie Carré de l’association Yaksa productions (certifiée « journal créatif », art-thérapeute, animatrice d’ateliers d’écriture).


Informations pratiques

Centre culturel Bellegarde, 17 Rue Bellegarde, Toulouse
Entrée libre, exposition ouverte du lundi au vendredi de 9h à 18h, samedi et vacances scolaires d’été de 9h à 18h.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos mentions légales pour en savoir plus.
Oui, j'accepte les cookies