Culture chorégraphique « La Modernité », Elisabeth Schwartz

Photographie © Cécile Proust

Réservé aux étudiant·es en première année du Diplôme d’État de professeur·e de danse à l’isdaT.

Elisabeth Schwartz proposera aux étudiant·es en formation en première année du Diplôme d’État (DE) de professeur·e de danse un séminaire à la fois théorique et pratique, autour des grandes figures chorégraphiques de l’époque de « la modernité ».  Ces ateliers abordent la culture chorégraphique à travers l’expérience sensible du corps en mouvement. Il s’agit, pour le corps, de traverser les nouvelles notions des théoriciens de la modernité comme Rudolph Laban, Émile Jacques-Dalcroze, de comprendre les enjeux esthétiques des styles des principaux chorégraphes de cette période fondatrice.  Des extraits de chorégraphies seront travaillés comme ceux d’Isadora Duncan, Ted Shawn, Doris Humphrey ou encore Helen Tamaris.


Danseuse, historienne de la danse et pédagogue, diplômée du Laban Bartenief Institute of Movement Studies de New York (1996), Elisabeth Schwartz travaille la pensée de Laban, tant au niveau pratique que théorique, dans son enseignement, dans l’écriture d’analyse d’œuvres chorégraphiques, dans son interprétation et sa transmission des danses d’Isadora Duncan. Elle ne cesse de questionner la modernité en lien avec la danse contemporaine. Ainsi elle transmet le répertoire de Duncan à des danseurs contemporains comme Boris Charmatz, François Chaignaud… Depuis 2019, Elisabeth Schwartz est l’interprète en France de la pièce de Jérôme Bel, Isadora Duncan.

Précédents stages :

  • Les 8, 9, 20 et 21 février 2019
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos mentions légales pour en savoir plus.
Oui, j'accepte les cookies