Bilan plasma Post Production 2021

Bilan plasma, 2021 © Photographie Valentin Martre, graphisme Clément Philippe

Cassandre Fournet, Valentin Martre, Clément Philippe, Thomas Stefanello

Ouverture de l’exposition jeudi 16 décembre 2021 à 18h

Imaginé et conçu en partenariat par le Frac Occitanie Montpellier, l’ÉSAD Pyrénées — École supérieure d’art et de design des Pyrénées, l’ésban — École supérieure des beaux-arts de Nîmes, l’isdaT — institut supérieur des arts et du design de Toulouse, le MO.CO. Esba — École supérieure des beaux-arts de Montpellier.

Post_Production est un programme qui favorise l’insertion professionnelle et artistique d’artistes diplômé·es des écoles supérieures d’art en Occitanie : une bourse leur est offerte par leur école d’origine, et l’accompagnement et la prise en charge des moyens liés à l’exposition sont assurés par le Frac.


L’humanité est entrée dans l’ère des bilans : établir les rapports, aligner les données, ranger les expériences, classer les critères, baser les comptes, comparer les tableurs, labéliser les blobs et faire le bilan (sans se biler). « Qu’en est-il du plasma ? » Il en est de deux sortes : celui du monde, celui des corps. Le premier est de nature gazeuse, c’est le fluide d’ions positifs et d’électrons négatifs qui circule dans l’univers. Le second est le liquide sanguin dans lequel baignent les cellules des organismes, notre « véritable milieu intérieur ». L’un et l’autre désignent ce qui enveloppe, ce qui garantit une chaleur constante, ce qui alimente, nourrit, soutient ou revigore.

Que l’art établisse des bilans, qu’est-ce que cela peut signifier d’autre que de replonger les êtres dans ces plasmas essentiels à la régénérescence de leur vitalité ? Il y faut de la méthode, des instruments de haute précision et une vigoureuse détermination. Méthode, précision et détermination se ressentent dans les travaux de Cassandre Fournet, Valentin Martre, Clément Philippe et Thomas Stefanello. Les matières, pour les trois sculpteurs, font l’objet d’applications longues, dans des environnements détaillés, bien délimités, afin d’y reproduire la circulation de forces, d’affronter des concentrations minérales, de déverrouiller des compactages graniteux, de pulvériser des sédimentations hors d’âge. Les outils sont eux-mêmes traversés par les énergies qu’ils génèrent : car comment ce qui serait inerte pourrait donner la vie, entraîner dans l’émotion, débonder ? Les peintures de Cassandre Fournet ne décrivent pas ces mêmes chantiers, elles les font chanter en aplats de couleurs et sont de la même immatérialité que le plasma interstitiel où s’ébrouent toutes nos molécules flappies… Netteté des écritures, exactitude des formes martelées, tranchant des rayons, éclats d’éléments brisés, trouages plastico-pigmentaires, explosions suspendues… Que Bilan plasma ouvre le livre blanc d’un monde moins sec !

Emmanuel Latreille, directeur du Frac Occitanie Montpellier, commissaire de l’exposition


Infos pratiques

FRAC Occitanie Montpellier
4 rue Rambaud 34000 Montpellier
https://www.frac-om.org

Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h, fermé les jours fériés.
Entrée libre, lieu accessible aux personnes à mobilité réduite, visites sur réservation pour les groupes.
Pass sanitaire obligatoire à partir de 12 ans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos mentions légales pour en savoir plus.
Oui, j'accepte les cookies