Les Formes du Design

Vernissage mercredi 7 septembre à 18h.

Labellisé France Design Week, ce projet est co-porté, co-pensé, co-construit par :

  • Une école de design : l’isdaT
  • Un atelier de fabrication partagée et distribuée : le RoseLab
  • Une association de designers : Design Occitanie

Le design est partout.
Le design est multiple.
Le design est vecteur de développement économique, social, culturel et environnemental.
Le design est nécessaire.

Les Formes du Design est une exposition visant à promouvoir auprès de tous les publics (entreprises, collectivités, grand public…) la puissance transformatrice du design dans toutes ses dimensions, qu’elles soient systémiques (stratégies, organisations, management) ou expérientielles (services, espaces, interfaces, objets).

Une forme de défi : qu’est-ce que le/les Design·s ? Un·e Designer ? Pourquoi et surtout comment le Design intervient en Occitanie dans sa diversité, sa singularité ?

À travers la présentation d’une quarantaine de travaux autour de la commande de designers, makers et étudiant·es, l’Occitanie fabrique sa première valorisation d’un design local, circulaire, durable, innovant et vital dans une démonstration de design : lisible, accessible, concrète et didactique.


Changement d’échelle, des outils partagés

Dès son apparition, la société industrielle aura pensé la notion de limite comme une entrave.

Face aux manifestations de démesure des organisations humaines contemporaines, nous nous intéressons à explorer par le design, l’hypothèse d’un changement d’échelle pour penser en lieu et place des centrales (dont nous dépendons) un ensemble de systèmes autonomes constitués en “voie lactée” et qui assurerait l’information, l’indépendance et la possibilité d’agir de l’ensemble de ses acteurs.

La thématique intitulée “Changer d’échelle ?” se déploie à l’isdaT via une recherche envisagée à partir de la pratique, du projet. Elle s’appuie simultanément sur un séminaire théorique intitulé “La condition économique du design” assuré par Pierre-Damien Huyghe, philosophe, ainsi que sur l’intervention commune de Yann-Philippe Tastevin, anthropologue des techniques & Victor Petit, philosophe des techniques, invitant à dépasser les oppositions binaires entre high-tech et low-tech, et sur une démarche de recherche-action-création autour des manières de s’approvisionner et de produire.

Ce questionnement permet de croiser des propositions pédagogiques issues des options design et design graphique de l’isdaT, du signe à l’espace : comment concevoir des scénarios, des aménagements, des mobiliers, des objets, des motifs, des caractères typographiques, tout en étant attentif à l’approvisionnement, aux logiques et aux outils de production, à l’autonomie et à l’information de ses acteurs ?

Différentes échelles de production sont ainsi abordées, du micro au macro :

  • la conception d’une police de caractères open-source filaire pour la CNC ;
  • la conception d’un mobilier ré-appropriable, transformable et réparable pour un lieu commun à l’isdaT ;
  • la conception d’un lieu de cuisine et de restauration en commun dans l’école, de ses aménagements, de son laboratoire de production ;
  • la conception d’un scénario de fonctionnement articulé à un circuit court d’approvisionnement.

L’exposition présente une sélection des étapes de recherche des différents travaux, regroupés en deux ensembles, les travaux relevant de la recherche d’un lieu de cuisine et de restauration en commun dans l’école, les travaux s’inscrivant dans le projet Bibliothèque Infinie orienté vers la diffusion d’outils libres.


Informations pratiques

Entrée libre du lundi au samedi de 9h30 à 19h30.

Downloads

Contacts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos mentions légales pour en savoir plus.
Oui, j'accepte les cookies