Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Hors les murs

isdaT spectacle vivant

Danse, Rayonne

samedi 18 mars 2017

événements

19h30 — Eurythmie, rue Salvador Allende, Montauban. Entrée 5€.

Rencontre chorégraphique des conservatoires et pôles d’enseignement supérieur du Grand Sud. 

Danse, rayonne… plus loin ! Après avoir poussé les murs du théâtre jusqu’à ceux d’Eurythmie en 2016, pour accueillir un public fidèle et toujours plus nombreux, cette
8e édition élargit ses frontières jusqu’au Grand Sud en recevant le conservatoire d’Avignon et une vingtaine de ses excellents élèves danseurs. Ils partageront avec ceux de Biarritz, Albi, Bordeaux, Toulouse et bien sûr Montauban cette soirée du 18 mars pour vivre et faire rayonner une danse aux couleurs et formes multiples mais toujours dans un esprit résolument convivial.

Lors de cette soirée, les étudiants de l’isdaT spectacle vivant proposent deux chorégraphies :

  • On The Last Counterpoint « untitled for nine » de Nina Vallon
    Avec les étudiants DE danse classique 1re et 2e année
    Sur une musique de Jean Sébastien Bach, The Art Of Fugue, BWV 1080 – Coutrapunctus 14-Fuga A 3 Soggetti, interprétée par Evgeny Koroliov.
    Le propos de cette création interroge le rapport musique et danse et la déstructuration des codes de la danse classique inspirée de la méthode de création de William Forsythe.
    Nina Vallon est chorégraphe et interprète pour Angelin Preljocaj, Wayne McGregor, William Forsythe, Frédéric Flamand, Lucinda Childs, Fabrice Mazliah, Foofwa d’Imobilité, Thierry De Mey, Christian Ziegler, Lutz Gregor, Prue Lang, Vanessa Le Mat, Ioannis Mandafounis, Aoife McAtamney, Raman Zaya, Gabi Schillig, Anouk van Dijk, Anka Schmid, Alias Compagnie. Basée à Francfort entre 2007 et 2014, elle fonde, avec Norbert Pape et Kristina Veit, ID_Frankfurt / Independent Dance et le ROUGH CUTS Festival, ainsi que Projekt Troja et collabore avec centre chorégraphique Z-Zentrum en tant que chorégraphe.
  • Bachjazz de Patrice Paoli
    Avec les étudiants de prépa EAT et DE danse jazz 1re et 2e année
    Sur une musique de Jean Sébastien Bach :
    Prélude N°1 en ut majeur BWV846. La 1re version est interprétée par Jacques Loussier, la 2e est tirée de l’album « Cellos Songs » de The piano guys.
    Fugue en sol mineur BWV 578 interprétée par Georges Barnes.
    La musique de JS Bach, adaptée en jazz, garde sa magnificence esthétique, la richesse de sa structure se prête à sa transcription. Le réagencement de l’architecture avec des rythmes balancés (croches pointées-doubles) ou syncopés (croches accentuées sur les caisses) engendre swing et pulsation sans trahir l’œuvre du maître. À partir de l’improvisation dansée, nous avons écrit une partition en lien avec la musique dont la qualité swing est le fil conducteur. La recherche de la précision du mouvement et de la virtuosité est en relation avec l’écoute mutuelle.
    Patrice Paoli est danseur jazz et classique, chorégraphe et formateur. Il danse pour les ballets de Serge Alzetta, l’Opéra de Toulon, l’Altenburg-Gera Theater, le Deutch Operam rhein en Allemagne et l’Opéra de Nice. Titulaire du DE et du CA de professeur de danse jazz, il dirige l’école de danse Paquita de Beauzelle (31700).
  • Linkedin isdat