Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.

Suivez-nous

Dans les murs

isdaT beaux-arts

Alain Bublex, La Radio du bout de la nuit

du 21 sept. au 21 oct. 2018

événements

cour d’honneur, isdaT beaux-arts
Le Printemps de septembre — à Toulouse
Fracas et Frêles Bruits, du 21 sept. au 21 oct. 2018

Festival gratuit dédié à la création contemporaine sous toutes ses formes, Le Printemps de septembre investit tous les deux ans près de 25 lieux partenaires à Toulouse, son agglomération et la région Occitanie. Son édition Fracas et Frêles Bruits réunit les œuvres de près de 80 artistes internationaux, dont un grand nombre seront produites spécifiquement pour leurs lieux de monstration. Dans ce cadre, Le Printemps de septembre présente deux projets à l’isdaT : France Électronique, une exposition collective sur l’imaginaire électronique dans les arts visuels en France conçue par Jill Gasparina et une installation de l’artiste Alain Bublex qui accueillera la Radio du bout de la nuit lors des Nocturnes du festival.

 


Alain Bublex est né en 1961 à Lyon, et vit et travaille entre Paris et Lyon. Ancien designer industriel, il aime faire communiquer les pratiques les plus hétérogènes : design d’espace, mécanique, photographie, tourisme…, le tout coexistant dans des projets aux formats empreints d’une temporalité dilatée. C’est tout naturellement à cet artiste prolixe et protéiforme que Le Printemps de septembre s’est adressé pour réactiver La Radio du bout de la nuit, initiée par le festival en 2008-2009. Alors animée par Jean-Yves Jouannais et le Chevalier de Rinchy, la radio du Printemps avait pour enjeu de faire se rencontrer les protagonistes divers de l’édition et le public. Les projets développés, sonores autant que visuels, sont conçus comme une suite de performances émanant directement de la programmation du festival ou spécialement pensés pour l’occasion. Alain Bublex conçoit l’environnement visuel de la Radio de sorte qu’elle s’exonère du confinement feutré des studios et se donne en spectacle : une grande scène, une tente, deux cabanes, des plateaux-gradins déformés, une carcasse de voiture, des souches d’arbre dont les feuilles tombées pourraient bien contenir des messages…, un environnement sociabilisant qui comporte aussi un food-truck et un bar. L’artiste aura aussi en charge d’être la voix de la radio.

Alain Bublex a étudié à l’École des beaux-arts de Mâcon, puis à l’École supérieure de design industriel à Paris. Professionnellement, il entre d’abord à la Régie Renault en tant que designer industriel, mais il retourne à ses aspirations artistiques à partir de 1992. Il interroge au moyen de modèles fictifs notre attitude ambivalente face au changement et aux utopies. Son œuvre fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l’étranger, notamment au Palais de Tokyo, au Centre Pompidou, au Mamco à Genève ou encore à la Biennale de Séoul. En 2008, il a conçu le module Entretemps dans le cadre du Printemps de septembre, entré dans la collection des Abattoirs, Musée — Frac Occitanie Toulouse.

 


Accompagnés par Michel Gary, professeur, Simon Dubedat et Nikita Suaud, étudiants à l’isdaT beaux-arts, ont travaillé en étroite relation avec Alain Bublex, de la conception des maquettes à leur réalisation.

Projet en partenariat avec l’institut supérieur des arts de Toulouse, et coproduit par le Jeu de Paume.

  • Linkedin isdat

Visuel © Alain Bublex, étude préparatoire de la Radio du bout de la nuit pour le Printemps de septembre 2018